Nos soldes d'hiver, économisez jusqu'à -70%

Stand up paddle : conseils pour bien commencer

Stand Up Paddle :

nos conseils pour bien commencer

Stand up paddle : nos conseils pour bien débuter

Quel plaisir de ramer en stand up paddle ! Une balade, une rando en sup, c’est redécouvrir la terre vue de l'eau, c’est partir à l’aventure et partager de très bons moments sur l’eau entre amis ou en famille.

1. Qu'est-ce que le SUP ?

Le SUP, pour Stand Up Paddle et raccourci en “paddle”, est un sport de glisse qui se pratique seul ou à plusieurs, à l’aide d’une planche large et une rame ou pagaie. Un aileron est fixé sous et à l'arriére la planche pour faciliter son déplacement. On s’attache à sa planche avec un leash.

Concrètement, le rameur se met debout sur la planche et pagaie avec sa rame pour avancer dsur l’eau. C’est une activité facile, propice à la balade et appréciée les familles : les enfants peuvent s’installer sur la planche et profiter de la glisse sans effort.

On peut ainsi le pratiquer à tous âges : les enfants peuvent en faire avec leur propre planche et il n’y a pas d’exigence de condition physique particulière. Sa pratique est simple, facile d'accès quand il y a peu de vagues, par temps calme. Il entretient la forme et est excellent pour le cœur, qu’il sollicite

Besoin d'aide pour bien choisir votre futur matériel, découvrez notre guide d'achat : Comment choisir son stand up paddle ?

2. Est-ce facile de faire du paddle ?

C’est probablement le sport de glisse le plus facile à apprendre et à pratiquer : une planche large offre de la stabilité et favorise l'équilibre. Elle peut aussi être rigide ou gonflable et les rames télescopiques, restent pratique pour voyager et ranger son matériel. Les planches gonflables ne sont pas moins solides que les rigides : elles sont plus faciles à gérer pour les débutants : il faut toutefois les gonfler à l’aide d’une pompe avant de les mettre à l’eau. Elles se rangent dans un sac.

Selon son niveau de pratique, on peut s’aguerrir pour prendre de la vitesse ou surfer. Dans ces cas, les 2 types de planches conseillées sont différentes pour être plus faciles à manœuvrer. Elles sont aussi moins stables.

Les amateurs de yoga s’en servent même pour pratiquer leur activité physique préférée sur l’eau et les pêcheurs en profitent aussi.

3. Comment faire du sup ?

Faire du SUP donne l’occasion de s’adonner à différentes formes de ce sport :

  • se promener le long de la côte ou d’un bord de lac, tout en appréciant le paysage. La balade en SUP est relaxante : avec une planche longue et large : Touring SUP, on peut partir à l’aventure. Il existe aussi des planches de SUP équipées d'un pads sur le pont pour plus de confort. Très appréciées par les familles, elle permet de randonner à deux le long des côtes ;
  • surfer : avec une planche courte au volume réduit, gonflable ou rigide, moins stable mais plus maniable et réactive, avec une peu de technique, on peut aller braver les flots. Puisqu’on reste debout sur la planche, plus besoin de se lever avant de surfer. On rame pour aller à l’assaut des vagues.
  • aller vite : pour faire du paddle de vitesse, on utilise des planches longues et étroites, plus hydrodynamiques, des paddle de course aussi appelés SUP race. Elles aussi sont moins stables et demandent une bonne technique de rame.

Pour débuter en SUP, on apprend d’abord à se promener sur l’eau. On privilégie la stabilité et la polyvalence avec une planche longue et large, ses extrémités étant arrondies. On appelle ces planches les All-Round SUP. Elles sont parfaites pour aller se balader sur un plan d’eau calme.

Même si elles peuvent être frustrantes, les chutes font partie de l’apprentissage en SUP, comme dans tous les sports de glisse. Apprendre à trouver son équilibre reste le premier des objectifs pour un débutant, mais cela ne demande que quelques sorties.

4. Comment positionner ses pieds et se tenir sur le paddle ?

La position des pieds en paddle est cruciale puisqu’elle détermine l’équilibre du rameur sur la planche : ils doivent être au centre de la planche, dans le sens de sa longueur. Pour s’aider, toutes les planches de paddle ont une poignée dite de portage qui facilite le transport, placée au centre : il faut placer ses pieds de part et d’autre de cette poignée. Chacun trouve son équilibre en écartant plus ou moins les pieds dans cette position.

La rame aide aussi à trouver son équilibre, à la manière d’un équilibriste.

5. Comment avancer et à quelle vitesse en stand up paddle ?

Pour avancer vite avec un paddle, il faut une planche de race étroite et longue plus hydrodynamique qu'une la planche large de type all-round. Ces planches de faible largeur sont déconseillées aux débutants car plus techniques, elles demandent une bonne aptitude à la rame et beaucoup d’équilibre.
Le SUP de vitesse est physique : les paddleurs adeptes de la course race doivent avoir une bonne préparation physique et être assez endurants.

6. Commet bien ramer en Stand Up Paddle ?

La stabilité des jambes, légèrement fléchies, est cruciale pour pagayer : tout le corps travaille pour aller chercher le bon mouvement. On garde le dos droit pour pagayer en évitant de trop mobiliser les lombaires : c’est le bassin qui doit pousser pour effectuer le mouvement.

Il est tentant de donner de grands coups de pagaies pour optimiser son effort et chercher à aller plus vite, mais quand on débute, mieux vaut les mesurer sans aller chercher trop loin devant soi.

Avant chaque sortie, prenez un peu de temps pour vous échauffer.

7. Comment bien tenir sa pagaie ?

Pour avancer droit, on rame des 2 côtés de la planche : une main empoigne l’extrémité haute de la pagaie, l’autre serre le tube en dessous. L’écartement doit à peu près correspondre à la largeur des épaules.

On rame du côté de la main qui serre le tube. Lorsque la trajectoire de la planche dévie, on change de côté en positionnant la main opposée en haut de la pagaie et l’autre sur le tube. On alterne le mouvement autant de fois que nécessaire pour maintenir sa planche droite.

Le mouvement se décompose en 2 temps :

  • immerger complètement dans l’eau la pale, partie plate de la pagaie, en la plantant vers l’avant de la planche : elle doit être en position ouverte à l’avant de la planche ;
  • ramener la pagaie vers soi pour efficacement “pousser” l’eau et faire avancer la planche.

8. Comment partir en SUP foil ?

Le sup foil est la dernière évolution en stand up paddle. En fixant un foil (un mât, 2 ailes reliées par un fuselage) à une planche de sup spécialement étudiée pour ce nouveau sport, on surf foil simplement de la houle ou de petites vagues. Là où les conditions de mer serait impossible en surf , plus besoin d’attendre les bonnes conditions de vagues on peut pratiquer le SUP foil en allant plus vite et en s’élevant au-dessus des flots.

Payez en plusieurs fois avec Alma ▼

Soyez futé pour vous équiper : payez en plusieurs fois avec Alma et craquez pour le matériel de kitesurf, de windsurf, de stand up paddle ou de wingfoil de vos rêves sans perturber votre budget.

Abonnez-vous à notre newsletter ▼

Ne ratez aucun de nos articles de notre blog, de nos offres exclusives, de nos promotions régulières, de nos nouveautés. Abonnez-vous à notre newsletter et économisez 10% sur votre prochaine commande.